lundi 16 avril 2018

Plenel et Bourdin idiots utiles...

Les Filopat et Patafil du "journalisme" tel qu’il se pratique aujourd’hui en France se sont surpassés hier soir sur la chaîne de M.Drahi.Pouvait-on faire plus vulgaire,plus médiocre que cet interview destinée ,paraît-il ,aux CSP+...il fallait ,disait-on s’adresser à ceux qui réfléchissent après l’émission de Pernaut destinée,elle,aux blaireaux qui n’y comprennent rien.Le trotskiste Plenel,qui incarne presque physiquement la morale hypocrite,était manifestement tout heureux d’avoir été choisi une nouvelle fois par Macron...voilà qui devrait lui permettre de payer ses redressements fiscaux! Personne ,évidemment ne se souvient des conditions pitoyables dans lesquelles ce personnage,"faux- monnnayeur en dévotions"à dû quitter en catastrophe la direction du journal "Le Monde" après la révélation de ses turpitudes par de courageux confrères.Surnageant dans la fange grâce aux complaisances de milliardaires peu regardants sur ses compétences professionnelles,Plenel nous a enfin montré ses limites: la grossièreté n’a pu cacher l’ignorance et le sectarisme .Quant à Bourdin ,caricature de lui-même,vieux cheval de retour,il nous a livré son secret: pour passer pour un journaliste redoutable ,il suffit d’apostropher le politique par son nom à intervalles réguliers et de plus en plus fort...La prestation de ces histrions peut-elle avoir servi Macron ? On en doute puisque c’est lui qui organisa cette palinodie...

vendredi 13 avril 2018

Émission littéraire ?

Rien ne rend le téléspectateur plus nostalgique que la prétendue émission littéraire dite «La grande librairie ».Bien dans son époque,M.Busnel nous gratifie chaque jeudi d’un poliquement correct de plomb,agrémenté de vulgarisation démagogique...La recette est simple:puisque les auteurs manquent souvent de charisme télévisuel,invitons un"people "qui n’a rien à voir pour ménager l’audience.Hier soir,l’Auguste de service,c’était le comédien Arditi...la raison de cette invitation?..il a souffert de la disparition de son père ,comme Michel Onfray...La pudeur n’étant pas la principale qualité d’Arditi,la lecture d’un texte d’Onfray lui a permis de démontrer l’étendue de son talent en versant une larme...il aurait pu émouvoir s’il n’avait pas confié,dans la foulée que son métier,c’était de feindre!...Une vingtaine d’années ont suffi pour effacer la littérature à la télé au profit d’une opération mains propres fustigeant tout ce qui ne relève pas du coma approbateur...rendez nous Pivot qui laissait parler les auteurs!...Busnel,lui veut qu’on le voie ,qu’on l’entende ,qu’on ne se souvienne que de lui après l’émission.C’est pourquoi,il emboîte le pas aux patrouilles de vigilance ...On a ainsi pu assister à une séquence d’approbation générale des propos d’une "sociologue"pérorant sur la force comique de Kafka,de Proust en comparaison de celle de Céline...plus le nombre de lecteurs de Céline s’amoindrit ,plus ceux qui ne l’ont pas lu peuvent s’autoriser à dire n’importe quoi...M.Busnel a parfaitement saisi l’air du temps: il nous impose chaque semaine son tropisme pour la littérature anglo-saxonne ,ses séquences exotiques dans les propriétés avec vue mer des milliardaires anti -Trump à fort tirage.Les débats qu’il tolère sur son plateau sont parfaitement encadrés comme le sont désormais toutes les émissions culturelles à la télévision qui ressemblent de plus en plus à "20h Foot"!...N’y a t il d’ailleurs pas quelques similitudes entre les troupeaux enculturés qui attendent leur tour à l’entrée des "expo-évènements ", et les hordes de supporters des PSG-OM...M.Busnel a tout compris.

mardi 10 avril 2018

Derrière la com’...

Militant socialiste de toujours,soutien de Hollande durant tout le quinquennat,M.Roger-Petit est désormais l’homme du président pour la presse.Rien de surprenant donc à le voir adopter les méthodes de son ancien mentor : voilà donc Macron,naguère partisan de la discrétion médiatique,en passe de saturer les ondes!..Pernaut,Plenel,Bourdin,c’est le retour des petites habiletés hollandaises....toujours plus dur dans les mots pour rester mou dans les actes.Avec une majorité pléthorique mais transparente ,des porte- paroles incapables de s’extraire des éléments de langage communiqués chaque matin par textos,un premier ministre paralysé par la trouille de déplaire à ses nouveaux amis,Macron semble contraint de se multiplier pour camoufler la poursuite du hollandisme comme le montre la triple envolée des dépenses (56%du PIB),des prélèvements fiscaux et sociaux(45,5%),de la dette ( bientôt 100% du PIB)...Dans chaque secteur de la vie économique et sociale,les acteurs concernés assistent au même scénario: annonces claironnées,avancées minuscules.C’est la marche de l’armée des opéras de Verdi : marchons,marchons!..chantent-ils tout en faisant du sur-place....Fallait-il détruire l’ancien monde pour renouer avec ses méthodes ?

mardi 3 avril 2018

Quai de gare...

Pour ceux qui ont vécu l’ancien monde,les images diffusées par les télévisions des conséquences de la grève à la SNCF illustrent le bégaiement de la politique.De 1995 à 2018, mêmes cohues,mêmes déambulations de naufragés sur les voies désertées par les trains ,mêmes foules désemparées,mêmes colères ,mêmes résignations.Un seul phénomène nouveau : les visages pâles de 1995 sont largement remplacés aujourd’hui par la « diversité »...C’est un des effets inattendus de la grève,nous faire prendre conscience du «  nouveau pays » que constituent désormais les générations récentes,selon le mot de Montesquieu...Le politiquement correct qui interdit les statistiques ethniques va devoir s’attaquer aux reportages des chaînes d’info continue qui nous montrent,à leur corps défendant,ce que sont devenues les banlieues ...On comprend les pudeurs et les contorsions des Macron et Philippe quand il s’agit de traiter de l’immigration incontrôlée,de l’Islam envahissant,des » territoires perdus » (comme on dit),mieux vaut « accompagner » en vertu du principe «  qu’il n’est aucun problème qu’une absence de solution ne finisse par résoudre ».Gardons le courage et la détermination pour en finir avec les privilèges insupportables des retraités,avec l’intolérable liberté de rouler à plus de 80 km/h et pour taxer ,taxer encore et toujours les contribuables captifs....

mardi 27 mars 2018

Pas de chance ...

M.Macron n’a pas de chance,l’attentat de Trèbes aurait pu rester un événement tout à fait maîtrisable grâce à quelques cérémonies,hommages,discours,bougies,dépôts de gerbes,déclarations martiales...bref,la routine de la com’gouvernementale .Malheureusement pour M.Macron,il y a eu le colonel Beltrame ...c’est le contraste qui tue:un officier de convictions,de bravoure,de noblesse,égorgé par un échantillon du syndrome qui affecte les banlieues et se répand inexorablement.Pas de place pour les états d’âme,pour le « en même temps »,pour les postures,lorsqu’il faut prendre la tête des forces d’intervention...Un officier français,chrétien de surcroît,montre ainsi à M.Macron et à tous ses amis en marche ,aux convictions caoutchouteuses ,la voie à suivre pour diriger le pays menacé...

mercredi 21 mars 2018

Auxiliaires de justice...

Les juges français ne cessent de se plaindre du manque d’effectifs,c’est sans doute pourquoi ils ont recours depuis quelques années à de nouveaux auxiliaires de justice.Leur recrutement semble obéir à une logique un peu erratique...Affaire Bettencourt,un majordome traître à ses patrons...Affaire Lybienne,un petit voyou de banlieue ( Djouri) et un spécialiste du passage d’espèces en douane (Takiedine)...Affaire Fillon,un honnête et généreux donateur ( Bourgi)...Plus anciennement,dans l’affaire Clearstream,Gergorin et Lahoud,fournisseurs de listings.Pour une meilleure administration de la justice,les magistrats s’attachent aussi désormais la collaboration de «journalistes »rigoureux,objectifs,sans passion partisane recrutés dans les rédactions du «Canard »,du «Monde »,de «Mediapart »...On ne peut qu’apprécier l’opiniatreté de ces supplétifs qui plusieurs années après les faits continuent d’oeuvrer aux côtés des enquêteurs en apportant de nouveaux éléments utiles a l’instruction.Faut-il vraiment s’étonner du tropisme politique de ces investigations ? En effet,pas de «concours extérieurs » pour la justice dans l’affaire Ferrand,dans celle des emplois fictifs du Modem, dans les mystères du financement de la campagne Macron...ils sont même écartés quand il s’agit de Darmanin (en raison de la rigueur morale de l’interessé?).Chacun sait que les turpitudes appartiennent à l’ancien monde de droite...à moins qu’à l’image de ces étoiles mortes dont la lumière persiste ,nous ayons affaire aux séquelles lointaines de Mai 68: le bouillon de culture trotskiste qui mijotait à l’école de la Magistrature,dans les écoles de journalisme, a pu produire Tournaire(le juge) et Plenel ( l’auxiliaire)...

lundi 5 mars 2018

Un maire de bon sens...

Lisez bien ce qui suit: « L’idée qui consisterait à bannir la voiture de nos rues me paraît irréaliste et illégitime ,sinon le courage voudrait qu’on aille devant les électeurs pour leur dire “ voilà ce qu’on met dans notre programme ”,on verrait alors le résultat ,ceux qui défendent cette thèse ne recueilleraient pas plus de 4%...Nous n’avons pas la légitimité pour dire “y’a qu’à,faut qu’on",bien sûr il faut penser l’avenir mais il convient aussi de gérer le présent, c’est à dire les emmerdements au quotidien des gens...C’est un maire de gauche qui fait cette déclaration dans le journal local...vous pensez à Juppé ? Non ce n’est pas lui ,le maire de Bordeaux est plutôt de la gauche canal Hidalgo : mesures autoritaires ,répression ,chasse à la voiture,fiscalité punitive,dette conséquente.....Non,c’est le maire socialiste de Mérignac qui tient ce discours ,il fait sans doute partie de ces élus qui ne se croient pas autorisés,du simple fait de leur élection ,à emmerder leurs concitoyens.