vendredi 22 septembre 2017

Mécanique infernale ...

En quittant Bordeaux par la sortie sud,le " geste architectural " prend forme : c'est la MECA ( Maison de l'économie créative et de la culture)...37m de haut,120m de long,14.000m2 de surface...C'est le cabinet d'architecture "BIG",le bien nommé,installé à Copenhague,qui a été chargé par le Conseil Régional d'Aquitaine de ce chantier emblématique destiné,paraît-il,à"générer une hybridation créative".Expositions,residences d'artistes,auditorium,"chambre urbaine",on se doute que l'esprit va souffler du côté du quai de Paludate...le Conseil régional y a mis le prix : 70 millions d'euros à la charge quasi exclusive du contribuable aquitain.Beaucoup pourraient critiquer cette réalisation un brin mégalomaniaque en ces temps de restrictions budgétaires où les collectivités locales ne cessent de gémir sur les diminutions de leurs ressources....Mais le citoyen Aquitain se console,il a déjà payé les dettes de Mme Royal à l'occasion du récent regroupement des régions,il s'attend à supporter le poids des emprunts toxiques légués par la même Mme Royal,il apprend sans plaisir qu'aucun poste de fonctionnaire n'a été supprimé en Poitou-Charente ou Limousin à l'occasion de la récente fusion des régions qui devait générer des économies spectaculaires...il soupçonne l'énorme gâchis de la formation professionnelle où l'argent coule à flot pour le résultat qu'on sait.Lassé de " contribuer" ainsi à fonds perdus,il se dit en passant devant la MÉCA que la pierre,au moins,restera,que la poétique du béton est préférable à la poésie toxique de la gestion de certaines collectivités....

lundi 18 septembre 2017

Un barrage contre l'eau tiède ?

Ce matin,comme annoncé,les radios se surpassent:c'est le jour de gloire de Besson (Philippe),l'auteur(sic)du plus mauvais livre de la rentrée...RMC: Philippe Besson ,Radio Classique: Besson Philippe,France-Info: encore Besson...On se doute que le prochain livre du Besson qui a du talent ,Patrick Besson,ne bénéficiera pas d'une telle couverture réchauffante.Car Besson Philippe,lui,a compris comment faire du fric sans aucune faculté littéraire: s'emparer de Macron en ouvrant tout grand le robinet d'eau tiède comme dans "Gala":tirage assuré,avec le concours des communicants de l'Elysée et des journalistes flagorneurs...Cette arnaque ressemble à l'époque: il ne reste,après le ménage opéré par les patrons de l'audiovisuel,aucune voix dissidente ,la fausse bienveillance s'est imposée partout..En trois mois ,la France a retrouvé son rang en Europe et dans le monde,l'économie s'impose partout par son dynamisme,le chômage disparaît malgré les trompeuses statistiques,et après le mariage pour tous,on inventera l'enfant pour toutes et tous comme dit M.Macron .
Maintenant qu'il n'y a plus ni droite ni gauche,il faut s'aligner sur les chaînes d'info,penser et parler mou,écrire à l'eau de rose comme l'inévitable Besson ,n'exprimer que de la bouillie,enfoncer les portes ouvertes,caresser dans le sens du poil ...Où sont les Marcel Aymé,les Jean Dubuffet,les Corbusier,les L.F.Celine,ceux qui,chacun dans leur art voulaient disposer du droit de ne jamais faire comme tout le monde,d'être singuliers et libres ?..." l'eau tiède,la bouillie,le sens du poil" voilà l'avenir de cette génération ,il ne nous reste plus qu'à attendre l'arrivée des chinois...ou des arabes " me disait ce matin un marchand de journaux...mais ,par prudence ,comme il y avait du monde autour de nous ,il n'osa pas aller jusqu'au bout de sa pensée ...

lundi 11 septembre 2017

Rentrée littéraire...

Préparez vous au pire,la rentrée littéraire sera saturée de commentaires hagiographiques sur la dernière production de Besson :pas Patrick,( celui qui a du talent) mais Philippe Besson,celui qui a inventé le roman gay à l'eau de rose:"tout le monde il est bobo ,tout le monde il est gentillet".Ce Besson là vient de commettre un ouvrage intitulé "Un personnage de roman "...et devinez qui est la vedette de ce bouquin : Emmanuel Macron soi-même !...Besson Philippe est en effet un ami du couple,il est fanatique de Macron après avoir soutenu Ségolène Royal : aucune surprise dans le parcours idéologique et sociétal de Besson Philippe !..Le seul étonnement c'est quand on apprend que Besson Philippe est un amateur de Chardonne ! On se pince ! Sous prétexte qu'il est natif de Barbezieux ( Charente) Besson Philippe croit sans doute avoir reçu le génie littéraire de son concitoyen dont il prend bien soin de fustiger les positions politiques...on est à gauche ou on ne l'est pas ...On attend sans impatience la parution de cet opus où triomphera " l'humanisme","la bienveillance","la pensée complexe"," l'hédonisme sociétal"...Macron en icône de la culture gay!...C'est Besson Patrick qui disait naguère :"quand je croise mon homonyme dans les cocktails ,j'ai toujours peur de prendre une baffe à sa place "....

mardi 5 septembre 2017

Lignes rouges...

Nous voilà prévenus...attention,comme au rugby,ne mettez surtout pas le pied en touche:les arbitres de la droite molle ont le sifflet à la bouche...C'est M.Juppé lui même qui a tracé le terrain,et avec des lignes rouges...l'ailier Wauquiez est sous surveillance du corps arbitral,on sent que le carton n'est pas loin! Vu des tribunes,le terrain a des limites bizarres : rectiligne et parfaitement tracé sur la partie droite,nettement plus sinueux et hésitant sur la gauche.La ligne rouge,c'est la figure préférée de M.Juppé,il l'avait tracée naguère quand il s'engageait à se consacrer à son mandat de maire ,avant de rejoindre le gouvernement Sarkozy...quand il plaidait pour une limite d'âge des élus ( le "mandat de trop "de Chaban),quand il voulait déradicaliser les soutiens de Fillon...M.Juppé vient de nous faire savoir qu'il n'excluait pas de se représenter ( à 75 ans) à la prochaine élection municipale...une ligne rouge lui aurait donc échappé ?...À moins qu'il ne souhaite parachever l'œuvre entreprise pour un Bordeaux de un million d'habitants( pourquoi pas 1,5 ou 2 millions??)...On pense au souverain de "La reine morte" de Montherlant,découvrant la grossesse de sa belle fille : "Cela ne finira donc jamais !?...

mercredi 16 août 2017

Aux amateurs d'inutilité

Certains lecteurs s'étonnent de l'interruption de cette chronique ...c'est qu'elle est devenue doublement inutile.L'assoupissement général qui a suivi le triomphe du nouveau pouvoir ne souffre aucune voix dissonante : " assez de ce pessimisme,de cette vision négative,de cette critique systématique,voyez l'euphorie qui s'empare du monde économique,voyez les statistiques enthousiasmantes,soyez un peu positif,finissez-en avec votre déprime !"...Le " Figaro" lui-même est converti de sorte qu'aucun organe de presse n'échappe à l'aspersion d'eau de rose...Serions nous si peu nombreux à apercevoir les prémices de ce qui nous attend cet automne:le retour triomphant de M.Hollande ? Un Hollande dont la cravate serait bien ajustée ,le costume impeccablement repassé pour nous rejouer le rigodon des années passées : un pas en avant ,deux pas en arrière...tout semble en place pour ce quadrille que toutes les " décisions " de ces dernières semaines ont mis en musique...Après toutes ces alternances,ces dégagismes, ,ces ruptures qui changent tout alors que rien ne change,on ne peut que se poser la question : à quoi sert le faux semblant de l'élection présidentielle ? La réponse a été donnée il y a bien longtemps par Paul Claudel:"...Chaque élection ouvre une vue d'ensemble sur la bêtise et la méchanceté des français ....nous nous enlisons au milieu de cette masse de stupidité et d'inertie .Peut-on imaginer un système de gouvernement plus idiot que celui qui consiste à remettre tous les (cinq) ans le sort du pays et la solution des questions les plus graves et délicates ,non pas au peuple mais à la foule ,à une cohue de réunion publique !C'est une véritable gageure ,tous les 5 ans la France désigne ses représentants dans un accès de catalepsie alcoolique ..." En marche pour le quadrille et rendez vous à la rentrée pour de nouvelles inutilités ...

vendredi 21 juillet 2017

Musique militaire...

Les choregies d'Orange et le festival d'Aix en Provence ont invité cette année,comme la politique française ,à une réflexion sur le vrai rôle du chef...À Orange,Mikko Franck qui devait diriger "Rigoletto" est victime d'un malaise à 20h30,à une heure de la représentation...on lui trouve un remplaçant qu'on fait venir en urgence d'Avignon où il séjournait par hasard .Installé au pupitre sans aucun contact ni répétition avec l'´orchestre ,le chef tire son épingle du jeu et recueille un beau succès!... À Aix,pour le " Rake's progress"de Stravinski,œuvre difficile à diriger,deux désistements successifs obligent l'organisation à faire appel à un troisième directeur musical qui ,lui aussi,s'adapte aux circonstances et sauve la production ! L'orchestre de Paris dans un cas ,le philharmonique de Radio-France dans l'autre se sont d'autant plus investis que les deux chefs ont fait preuve de modestie évitant tout autoritarisme ...M.Macron,qui tient tant,lui,à son titre de chef,croit sans doute que l'armée française n'apprécie que la musique militaire ...

vendredi 7 juillet 2017

Panem et naturalitas au Cap Ferret ...

Une nouvelle boulangerie vient de s'installer sur la presqu'île du Cap Ferret...elle est résolument bio comme la plupart des commerces récemment ouverts en ces lieux.L'activité commerciale ne peut réussir qu'en se conformant aux goûts de la clientèle ,et ici c'est une philosophie : " nous ne faisons pas de compromis "annonce le boulanger sur la fiche remise en entrant à chaque client en vue de son édification...Un deuxième document d'information est d'ailleurs fourni pour d'autres explications marquées par une bienveillance toute macronesque..." relations humaines,engagements forts,authenticité ,proximité ": le vocabulaire de l'époque ! Mais attention,le pain vendu ici doit être considéré,nous dit le texte,comme un "acte militant de résistance": à bon entendeur....Muni de ces recommandations et mises en garde,vous sollicitez le vendeur : " une baguette s'il vous plaît"...- Nous ne faisons pas de baguette monsieur!...ici ,c'est une boulangerie " différente"... Et des croissants ? -" pas davantage, nous ne faisons pas de viennoiserie...On se décide alors pour une boule bio sans additif ni pesticide et c'est au moment de payer qu'on s'aperçoit que ce monde nous a quitté bien avant qu'on ne le quitte ...Le boulanger refuse votre argent et vous montre l'appareil ou vous devez glisser pièces et billets en attendant le retour automatique de la monnaie ..." What a wonderfull world!"