jeudi 8 février 2018

Communication raffinée ...

Le procédé est désormais bien au point : à chaque déplacement de M.Macron,un personnage sort «spontanément » de la foule ovationnante pour interpeller le président et lui donner ainsi l’occasion de montrer,selon les cas,sa fermeté ou sa souplesse ,son humanité ou son autorité,en fonction des nécessités du moment .En Corse,au Sénégal,en Algérie,toujours le même scénario...Aucun service de sécurité présidentiel ne résisterait à de tels manquements répétés...de deux choses l’une : ou la protection rapprochée de M.Macron va être dissoute dans les jours qui viennent,ou elle a reçu instruction de travailler en étroite collaboration avec le service de communication...

dimanche 28 janvier 2018

Sainte Sinclair...

Dans le JDD de ce jour ,madame Sinclair fustige la politique migratoire du gouvernement...il faut croire qu’elle a compris ( car elle est très intelligente) ce que M.Macron veut faire dans ce domaine: « en même temps accueillir ,en même temps expulser»...Aujourd’hui,c’est le ministre de l’intérieur partisan du “ en même temps expulser” qui fait les frais de la colère de Mme Sinclair: quelle bienveillance,quelle humanité chez cette femme ,elle ne se contente pas de critiquer la cruauté de M.Collomb ,non,elle va au fond du problème en avançant des propositions révolutionnaires pour en finir avec le sale égoïsme des français.Et de rappeler une évidence :" nous sommes 500 millions d’européens riches dont 67 millions de français” nous dit-elle...toute cette richesse pourrait être consacrée à des cours de français ,à des réquisitions de logement ,à la régularisation de tous les sans papiers ,à la formation professionnelle etc... Que de bons sentiments ! Nous sommes tous prêts à contribuer et lorsque nous serons ruinés,nous sommes certains que madame Sinclair prendra le relais en négociant au mieux quelques Picasso,Matisse ou Monet pour assurer la survie de ceux que nous ne pourrons plus aider...

jeudi 18 janvier 2018

Habiller l’inévitable...

S’il en fallait une preuve,la voilà : la politique,c’est vraiment l’art d’habiller l’inévitable...De tous les présidents de la Veme République ,M.Macron est celui qui incarne le mieux ce principe démoralisant.Sans se prononcer sur le fond du dossier de l’aéroport( car certains lecteurs pourraient renouveler leurs reproches),il faut reconnaître à ce pouvoir sa maîtrise de l’impuissance.Le faux-semblant devient,avec le concours de la com’,"décision courageuse”,"assumée”,à condition qu’elle soit approuvée à grands cris par les médias tenus par le pouvoir...Si,de surcroît elle est soutenue avec enthousiasme par celui qui ne cesse de se venger de ses échecs sur ses anciens amis,M.Juppé en personne,voilà qui garantit l’avenir des punks- à- chiens de toutes les ZAD du territoire : On attend avec intérêt le destin du projet de "grande rocade” de Bordeaux !!

mercredi 10 janvier 2018

Popularité schizophrénique...

Dans une publication de la fin décembre 2017,passée inaperçue en période de Noël,l’INSEE analysait le budget 2017 en soulignant l’augmentation spectaculaire des prélèvements obligatoires sur les ménages:4,5 milliards d’Euros...à peu près le montant que le gouvernement socialiste de M.Hollande avait infligé à l’économie en 2012...Ainsi,au 1er Janvier,les taxes sur le diesel ont été relevées de 7,6 centimes par litre et de 4 pour l’essence,à quoi il faut ajouter 20% de TVA.Au total 300 a 400€ par véhicule sur un an...Quant à la CSG,c’est fin Janvier qu’elle va réduire drastiquement les pensions scandaleusement élevées des retraités à partir de 1200€ ...Mais nous sommes en 2018, pas de «pigeons »,pas de «bonnets rouges » pour le gouvernement,M.Philippe lui- méme doit en être surpris,lui qui n’avait pas de mots assez durs à l’époque pour dénoncer la politique du ministre de l’économie,M.Macron!...Mais M.Philippe a une conception schizophrénique de la politique:farouchement hostile début 2017 à l’augmentation de la CSG,il est désormais son intraitable défenseur,lui qui prônait naguère une diminution drastique du nombre de fonctionnaires la juge inutile aujourd’hui ...il en va de même pour sa conduite automobile :choqué par l’ampleur de l’excès de vitesse qu’il commit récemment à 150 km/h,il a soudain pris conscience du danger,donc 80km/h pour tout le monde!...Et les sondages montent,montent...«continuez»,semble dire l’opinion parfaitement conditionnée.Impossible d’ouvrir un journal,la radio,la télévision sans recevoir la leçon:"rien n’est plus comme avant”: les impôts augmentent,les déficits se creusent,l’immigration galope,mais les prescripteurs d’opinion ont décidé que l’ancien monde était pire,ils ont trouvé en Macron leur «Kennedillon» comme disait Mauriac...rien ne les fascine plus que les mythes.On finit par s’interroger : de même qu’Obama avait acquis une exceptionnelle popularité en France en raison de la souplesse de sa démarche et de son élégance en descendant les marches d’Air Force One,de même M.Macron semble convaincre par contraste : mieux habillé,mieux accompagné,se tenant mieux que son prédécesseur,sa politique ne peut être que plus pertinente ....

lundi 1 janvier 2018

Chers lecteurs ...

Puisqu’il faut présenter des vœux,les voilà ...à défaut de talent,cette chronique s’en remet à M.Macron pour souhaiter à tous une année de rêve ,une année de«nouveau monde »,une année en marche,une année comme nous la laissent entrevoir les journalistes du pouvoir ...Résumons: 12% de plus pour votre carburant,15% d’augmentation pour une carte grise ,10% pour un timbre ,10% pour votre paquet de cigarettes,1,5% pour le péage autoroutier,7% pour le gaz,15% pour le forfait hospitalier,23% pour le contrôle technique de votre voiture ,17% pour l’électricité,3,5% pour le fioul domestique ,et surtout 21,7% pour la CSG ! Ça fait mal?...peut-être,mais en échange vous circulerez en sécurité à 80 km/h...10% de vitesse en moins ,voilà qui rassure ...Qu’est-ce qu’on dit,dans ces conditions au jeune président ? ...:«merci Macron ! quel plaisir d’avoir voté pour vous on est heureux comme des fous »!
🎵🎶🎵🎶😄❤️ BONNE ANNÉE À TOUS!

mercredi 20 décembre 2017

80 km|h....

Monsieur Philippe n’aime pas être en retard aux réunions,et il assume le coût d’un Tokyo -Paris qui,pour la modique somme indiquée par la presse,lui a permis d’être à l’heure en avion privé alors que le vieux zing de l’Etat aurait retardé de 2h la séance de travail.M.Philippe est un homme sérieux ( il a fait l’ENA),il est populaire( les sondages le disent),il est soucieux de justice sociale(il a quitté la droite)...Rien à redire donc à ce souci d’efficacité et d’exactitude...M.Philippe le dit lui- même : il assume ...Il assumait aussi ,récemment, la prochaine punition qu’il s’apprête à infliger aux blaireaux provinciaux qui circulent encore en voiture: 80km/h,voilà qui est bien suffisant pour vous rendre de Bois d’Amont (Jura) à la préfecture de Lons- le Saunier, de Bellac ( Creuse) à la préfecture de Guéret.C’est bien connu,en province,les réunions ne commencent jamais à l’heure,et les retards n’ont aucune importance ,il ne s’agit que de salariés,d’artisans,de chefs d’entreprise de secteurs en déclin...Obliger ces populations à adopter tous les jours ouvrables une allure de promenade dominicale ne pose aucun problème aux résidents du VIIeme arrondissement de Paris ...C’est seulement en province que le ralentissement doit s’accélerer...













lundi 18 décembre 2017

Complaisant Delahousse ??...

Les confrères de Delahousse sont très sévères ce matin à propos de l’interview mielleuse de Macron : »cire-pompes », «journalisme couché »,Michel Droit du XXIeme siècle,la presse est unanime pour dénoncer ce dévoiement du journalisme politique ...Au cas où nous serions tentés d’emboiter le pas à ces virulentes critiques ,il faut se souvenir de la violence,de l’agressivité,et même de la méchanceté de Delahousse lors de sa dernière grande émission politique il y a quelques mois...ça,c’était du vrai professionnalisme sans complaisance !!...son invité a dû comprendre: il faut dire qu’il s’agissait de François Fillon ! «Il faut tenir le pot de chambre aux grands quand ils sont en puissance,et le leur renverser sur la tête dès qu’ils sont déchus « (bis)